Pourquoi Paddy Galloway est un Génie qui vous Aide à Réussir sur YouTube

19 millions de vues en 27 vidéos c’est exceptionnel, surtout quand on n’a que 266 000 abonnés. 

C’est l’exploit qu’a réussi à accomplir Paddy Galloway. Mais comment est-ce qu’il a fait ?


Dans cet article, on va essayer de comprendre les raisons de son succès.

On va surtout essayer d’obtenir les leçons à tirer si vous voulez vous-même réussir sur YouTube. et enfin, on va essayer d’estimer combien il arrive à générer de revenus via l’affiliation. Ce qui est intéressant, c’est que c’est une stratégie qui est réplicable et que vous pouvez mettre en place sur vos vidéos. 

Cet article est à la base une retranscription d’une vidéo que j’ai publié sur ma chaîne YouTube. Si ça vous intéresse, vous pouvez voir la vidéo directement. 

Qui est Paddy Galloway ?

Si vous ne savez pas qui est Paddy Galloway, c’est un jeune youtubeur Irlandais qui publie des analyses vidéos de chaînes YouTube tendance. 

Comme Pewdiepie , Logan Paul ou encore MrBeast. 

Il a commencé à publier ce qu’il a appelé des “YouTube Masterclass” en 2018 pour analyser des chaînes YouTube ayant du succès et en décryptant ce qui faisait leur succès. 

 

Mais là où il a vraiment cartonné c’est à partir de fin 2019 quand il a remodelé son format en appliquant lui-même sur sa propre chaîne ce qu’il apprenait des youtubeurs analysés au fur et à mesure. 

On le comprend tout de suite quand on voit le début des vidéos en 2018 et les plus récentes. L’accroche n’est pas la même, et il semble avoir trouvé son format idéal au niveau de la miniature et de la durée de ses vidéos. On en parlera juste après. 



Pour résumer, je pense que l’objectif de sa chaîne était de publier des études de cas pour attirer l’attention sur son expertise du marketing sur YouTube. Et on peut dire qu’il a bien réussi parce que sur Instagram, il annonce faire des consultations qu’il peut désormais facturer jusqu’à 20 000 €.

Comment genere-t-il des revenus?

Mais le succès de Paddy Galloway ne s’est pas fait du jour au lendemain. Il n’est pas arrivé sur YouTube comme ça pour faire des analyses sur des chaînes connues qui génèrent des centaines de milliers de vues. 

Pour bien comprendre qui est Paddy Galloway, il faut aller faire un petit tour dans son passé. 

Sur ses réseaux sociaux, il a annonce qu’il a fait du test and learn avec une dizaine de chaines. Dont une qui cumule aujourd’hui 120 000 abonnés et 48 millions de vues. Avec sa chaîne d’analyse il cumule dont 2 chaînes avec plus de 100 000 abonnés. 

En 2017, la 1ère chaîne lui a valu une place de finaliste dans une compétition de jeune entrepreneurs irlandais. 

Mais son travail le plus récent avec sa chaîne d’analyse est la source qui lui permet de générer le plus de revenus, parmi lesquels le revenu de consulting, le revenu lié aux pubilicités avec des vidéos qui lui rapportent jusqu’à 300 € par vidéos et par mois et enfin les affiliations tels que Audible, Skillhare ou Nord VPN.

À la fin de cet article on essaiera d’estimer via un calcul simple combien Paddy Galloway arrive à générer de revenus via ce genre d’affiliation. 

D’ailleurs, si vous voulez convertir votre audience en prospects qualifiés, alors un tunnel de vente est indispensable. Obtenez une stratégie qui fait ses preuves en 2min grâce à ce quizz 👇

 

Comment a-t-il réussi à se faire remarquer?

Le problème quand on se lance sur YouTube c’est que personne n’est intéressé par vous. Et ça Paddy l’a bien compris. Sur YouTube, les gens seront plus intéressés par des grosses chaînes comme Pewdiepie, Logan Paul ou MrBeast. Ça génère plus de 20 millions de vues au bout d’un jour de publication et ça pour chacune de ses vidéos… Difficile de concurrencer ces YouTubeurs. 

Mais dans ce cas, comment faire en sorte que les gens soient intéressés par vous quand vous démarrez. Sa stratégie consiste tout simplement à faire des vidéos d’analyse sur ces chaînes qui attirent déjà des millions de personnes et en analysant simplement la recette secrète de leur succès. 

 

Et si on jette un œil à sa chaîne, on comprend bien qu’il se repose vraiment sur cet angle pour attirer des viewers à la fois depuis la recherche mais aussi depuis les suggestions de vidéos. Parce que le YouTubeur connu qu’il va analyser est à la fois en gros sur la miniature mais aussi dans le titre de la vidéo. 

 

Paddy a aussi compris que les tendances étaient un excellent moyen de faire de la croissance rapidement. Il a donc utilisé un concept qu’on appelle le “trend jacking” pour faire des vidéos sur des YouTubeurs qui cartonnent en ce moment et se trouvent régulièrement dans les tendances sur YouTube. 

De la même manière, si vous arrivez à identifier des sujets tendances pour votre niche, vous pourrez alors vous assurer de générer des vues plus rapidement dès la publication de votre vidéo. 

Sa niche

En parlant de niche, on voit très bien que Paddy a compris qu’il devait bien se concentrer sur une seule niche pour développer une audience engagée et fidèle. Donc sur sa chaîne on retrouve uniquement des vidéos d’analyse sur les chaînes YouTube à succès. On ne voit pas de vidéo de vlog, de ce qui fait sa propre réussite ou d’autres contenus divers. Les gens savent donc très bien à quoi s’attendre dès qu’ils reconnaissent une vidéo de Paddy Galloway dans leurs recommandations. 

Son format

En parlant de format, si on se rend sur la chaîne, on voit aussi que a trouvé la durée de vidéo qui lui correspond le mieux puisque la majorité de ses vidéos durent entre 10 et 12 minutes en moyenne. 

Il fait surement ça parce qu’il a remarqué que c’était la durée idéale pour lui pour à la fois obtenir assez de durée de visionnage, c’est à dire le watch time, mais aussi un bon pourcentage moyen de vidéo regardé, c’est à dire la rétention. 

Ce sont 2 signaux forts qui comptent énormément pour l’algorithme et si vous arrivez à obtenir de bonnes statistiques sur une vidéo, alors essayez de reproduire ce qui a bien fonctionné de votre côté. 

La rétention

Et en parlant de rétention, une des meilleures techniques que j’ai déjà cité dans d’autres de mes vidéos, c’est d’illustrer un maximum vos propos. Et Paddy le fait sur ses propres vidéos en prenant des extraits provenant des vidéos du youtubeur qu’il analyse. 

Mais il y a aussi un autre facteur qu’il maîtrise bien et qu’il utilise avec ça, c’est le facteur feel good. Quand on regarde une vidéo de Paddy Galloway, on sent qu’on apprend quelque chose qui va nous aider donc on se sent bien. Mais ça va encore plus loin parce que les extraits qu’il va utiliser sont des extraits de scènes les plus excitantes provenant du youtubeur analysé. 

Paddy a donc rendu sa vidéo à la fois éducative, excitante et inspirante parce qu’on se projette et on se dit qu’on va vite implémenter ce qu’on vient d’apprendre. 

sa notion de feelgood

En parlant de feelgood, on se rend compte en regardant les vidéos de Paddy Galloway, que ces analyses ne sont que des critiques positives. 

En France, quand on regarde certaines chaînes d’analyse marketing comme UnCréatif, souvent on voit des arguments à la fois positifs et négatifs. 

Ici avec Paddy, les analyses vont vraiment complimenter les youtubeurs sur le travail accompli. Et ça a un effet positif en retour parce que souvent ces mêmes youtubeurs vont le remercier dans les commentaires de la vidéo. Ce qui va augmenter l’aura d’expert et de reconnaissance du marché de Paddy puisque les autres petits youtubeurs ont une preuve sociale que Paddy est un expert sur son marché. 

Et au fur et à mesure qu’il avance dans la publication de ses vidéos, Paddy reçoit de plus en plus de commentaires de YouTubeurs certifiés. Ce qui augmente considérablement la confiance que peut avoir des grosses chaînes envers Paddy. Et ce qui participe à lui amener des contrats de consulting de plus en plus lucratifs. 

Comment utilise-t-il l'affiliation?

En parlant d’argent, Paddy Galloway utilise l’affiliation pour rentabiliser ses vidéos. 

En effet, ses vidéos lui rapportent jusqu’à $1300 par mois. Et il facture jusqu’à 20 000 € pour les consultings qu’il effectue auprès des grosses chaînes. 

Mails capitalise encore plus sur ses vidéos en y ajoutant l’affiliation.  

Pour ça, il essaie d’appliquer ses propres conseils qui découlent de ces analyses. Ce conseil, c’est de faire en sorte que le service mis en avant soit directement corrélé à la vidéo actuelle ou qu’elle y ajoute de la valeur pour ne pas faire une simple publicité qui interrompt le viewer dans son visionnage. 

Et dans le cas où ce n’est pas possible, Paddy recommande de placer la publicité à la fin de la vidéo. Ce qu’il fait lui-même. 

Faisons un calcul simple. Dans une de ses analyses, sur Graham Stephan, Paddy estime que 1% des viewers cliquent sur le lien affilié et vont jusqu’au bout du process. On va donc reproduire le même calcul sur Paddy lui-même. 

Dans une de ses vidéos sur Dude Perfect, il fait la promotion de Audible. Et si on se rend sur le site de Audible, on voit qu’il peut gagner en 5 et 15€ par inscription. 

À ce jour, la vidéo en question cumule plus de 402 000 vues. Ce qui veut potentiellement dire que 4020 personnes ou plus ont cliqué et ont testé Audible via le lien de Paddy. 

En termes de rémunération, ça nous donne donc entre 20 100 et 60 300 euros. Et ça c’est du vrai Scalling parce qu’avec une seule vidéo Paddy peut donc gagner jusqu’à 3x plus que ce qu’il peut facturer en consulting. Et ça sans que ça soit limité par son temps de travail. 

Conclusion

Paddy a donc utilisé toutes ces techniques pour optimiser ses vidéos et obtenir de tels résultats. Certaines de ces stratégies ne sont pas mentionnées ici, mais le sont dans d’autres de mes vidéos donc allez voir mes autres vidéos si  vous voulez en savoir plus !

Et n’hésitez pas à laisser un commentaire sous cet article si vous avez apprécié pour que je continue à produire des articles comme celui-ci.

Et je vous rappelle que pour convertir votre audience en prospects qualifiés, il est indispensable d’avoir un tunnel de vente. Pour obtenir une stratégie qui fait ses preuves en 2min, vous pouvez faire ce quizz  👇

5 1 vote
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments