COPYWRITING : 17 TECHNIQUES POUR SÉDUIRE VOS PROSPECTS AVEC LES MOTS

Si vous cherchez à augmenter votre nombre de leads, votre trafic et vos ventes, vous avez sûrement entendu parler du Copywriting. 

Cette technique marketing peut faire toute la différence dans votre contenu et vous permettre de sortir du lot sur votre marché. 

Dans cet article, je vais vous parler des quelques conseils à mettre en place pour améliorer votre contenu de façon à ce que vous puissiez améliorer votre communication textuelle. 

Voici quelques conseils que vous pouvez mettre en place…

CONSEIL N°1 : CONNAÎTRE LES FONDAMENTAUX DU COPYWRITING POUR AUGMENTER VOS CONVERSIONS

Pour faire du copywriting qualitatif, il n’y a pas de secrets : il faut connaître les secrets du copywriting. 

Mais alors le copywriting, c’est quoi ? En résumé, c’est l’art de rédiger des textes dans le but d’informer, d’inspirer ou de persuader. C’est un excellent moyen d’augmenter vos conversions et vos ventes, s’il est bien maîtrisé.

 

C’est d’ailleurs aujourd’hui un élément majeur dans une stratégie marketing, comme on peut le voir sur cette courbe. Durant les cinq dernières années, la tendance du copywriting a explosé, avec une évolution de 173%.

Le copywriting est en général destiné pour vos supports de communication. Il vient perfectionner vos articles de blog, lettres de vente, publicités, réseaux sociaux, newsletters… Vous l’aurez compris, il s’adapte à tous types de supports textuels ! 

Maintenant, vous allez me demander, le copywriting a-t-il un avenir pour les nouveaux contenus de type audio (vidéos, podcasts…) ? Une seule réponse : oui. 

Pour passer un message important et impactant, le copywriting est nécessaire. Alors que ce soit par écrit ou à voix haute, pensez à adapter ce que vous partagez à votre audience.

En résumé, le copywriting peut améliorer tous les éléments de votre marketing. Vous pouvez donc l’utilisez pour vos : 

  • articles de blog
  • scripts de vidéos Youtube 
  • posts sur les réseaux sociaux 
  • pages sur votre site web (pages de vente, landing pages…) 
  • descriptions de contenus (vidéos Youtube, podcasts, Instagram…)
  • communiqués de presse
  • newsletters 

 

Mais alors, comment devenir copywriter ? Non, ils ne passent pas l’intégralité de leurs journées à rédiger du contenu, même si cela reste une grosse partie de leur travail. 

En tant que rédacteur, vous avez un rôle très important puisque c’est vous qui vous adressez directement au prospect. Vous devez alors le connaître mieux que tout le monde. Vous pouvez en faire votre meilleur ami, puisque c’est avec lui que vous allez communiquer. 

Pour devenir rédacteur, vous devez avoir certaines compétences : 

  • connaissance du client 
  • construire de bonnes tours de phrases
  • orthographe et grammaire
  • l’art de la persuasion 
  • structure de phrases
  • figures de style
  • rhétorique 

 

Ces compétences vont évidemment se développer avec le temps, il faut alors du temps et de l’entraînement. Mais elles sont primordiales pour augmenter votre nombre de clients grâce à vos efforts marketing. 

Le copywriting demande donc en grande partie des compétences que l’on peut acquérir avec le temps. Mais il existe quelques formules que vous pouvez adopter pour gagner du temps…

CONSEIL N°2 : UTILISEZ LA FORMULE DE COPYWRITING “PAS” POUR PERSUADER VOTRE AUDIENCE

La formule PAS est une des formules les plus connues en rédaction. Elle vient de l’acronyme Pain, Agitate, Solve (en anglais). 

Même si le schéma est le même pour tout le monde, l’avantage des formules est que vous pouvez l’adapter à votre produit ou service. Vous aurez alors un résultat unique, adapté à vous et à votre audience. 

Vous pouvez utiliser cette formule pour tous les types de contenu. De l’article de blog aux newsletters, elle peut être cuisinée à toutes les sauces ! 

Mais alors, commentez-vous l’applique ?

 

PAIN (OU PROBLÈME)

La première a choisi de faire est d’identifier le problème que rencontre votre cible. C’est en général à ce problème que répond votre produit ou service. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils l’achètent, car vous répondez à leur besoin. 

Ce problème doit être identifié rapidement puisqu’il va constituer votre argument d’accroche. Si votre audience se reconnaît dans ce problème, elle va vouloir continuer à lire pour trouver la solution. 

Cela vous permettra d’utiliser votre copywriting pour influencer sur les émotions de votre cible, et ainsi d’obtenir sa confiance. 

Une fois ce problème identifié, il va falloir remuer le couteau dans la blessure.

 

AGITATE (OU AGITER LE PROBLÈME) 

En leur rappelant le problème et en l’agitant devant leurs yeux, vos lecteurs vont vouloir trouver rapidement une solution. 

Il suffit de partir du problème que vous avez identifié en premier temps, et de développer des expériences et des effets qui en seront. 

Vous allez alors creuser les doutes et les peurs de votre audience. Ne leur faites quand même pas trop peur ! Le but est de leur apporter la solution…

 

SOLVE (OU RÉSOUDRE LE PROBLÈME)

Finalement, une fois que votre lecteur s’intéresse et veut trouver une solution à son problème, vous lui donnez ce qu’il veut ! 

La solution peut apparaître comme quelque chose de très simple, mais elle viendra en aide à votre audience.

C’est en proposant cette solution comme une évidence que vous pourrez alors convertir un grand nombre de vos lecteurs.

CONSEIL N°3 : UTILISEZ LA FORMULE DE COPYWRITING “AIDA” POUR convaincre vos prospects

Je vais maintenant vous parler d’une stratégie qui peut s’adapter aussi bien en copywriting que dans tous vos contenus marketing. 

AIDA est un acronyme pour Attention, Intérêt, Désir, Action. Vous l’aurez compris, son but est d’amener le lecteur à effectuer une action. Pour y arriver, le parcours client est divisé en ces quatre points majeurs. 

La formule AIDA peut également être perçue comme un tunnel de conversion. La première étape d’attention permet d’attirer un grand nombre de personnes. En revanche, seulement une partie d’entre eux iront jusqu’à la phase finale d’action, ou d’achat. 

Tout comme la structure de persuasion “PAS”, la formule AIDA peut être utilisée sur tous vos canaux de marketing et de communication.

Voici une représentation graphique de cette formule…

COPYWRITING – ÉTAPE #1 : ATTENTION

Ici, vous devez capter l’attention de votre prospect grâce à une accroche impactante (duh!.).

Notre conseil : Utiliser des mots forts dans une tournure interrogative.

Pour augmenter l’impact de l’accroche de votre texte ou du titre de votre page, vous pouvez aussi utiliser différentes techniques de copywriting :

Utilisez l’urgence : L’urgence implique que le lecteur doit agir, sinon il passera à côté de quelque chose qui en vaut la peine. Elle a le potentiel d’améliorer le taux de clics et la lecture pour cette raison. Voici un exemple de titre qui inclut l’urgence : “5 Tendances marketing incroyablement bonnes que vous n’utilisez pas”.

Rendez votre accroche ultra spécifique : Les titres vagues sont ennuyeux et endormiront vos prospects. Soyez aussi précis que possible pour les inciter à lire votre contenu. Pensez à “Comment faire du référencement naturel en 2020” par rapport à “Comment faire du référencement naturel comme les pros en 5 étapes faciles”.

Citez des chiffres précis : Cette technique vient appuyer la dernière car les chiffres rendent les accroches beaucoup plus intéressantes. Imaginez un article intitulé “Comment je gagne ma vie grâce à l’écriture” contre “Comment je gagne 96 388 $ cette année grâce à l’écriture persuasive”. La dernière accroche est beaucoup plus impactante.

Définissez  votre audience : Pour qui écrivez-vous ? Adressez-vous directement à ce segment dans le titre en les mentionnant. Par exemple, “4 conseils pour les Directeurs Marketing pour rentabiliser les campagnes marketing”.

Ajoutez des mots émotionnels : Le processus d’achat et d’autres choses dans le monde des affaires sont principalement émotionnels. Vous pouvez vous adapter à cela et attirer l’attention  de vos prospects en utilisant des mots et des phrases chargés d’émotion.

 

COPYWRITING – ÉTAPE #2 : INTÉRÊT

Une fois l’attention de votre cible captée, il va falloir les intéresser. C’est certainement l’étape la plus cruciale. 

Si l’audience n’a pas l’impression que votre produit ou service peut avoir une utilité ou un sens pour lui, il ne passera jamais à la phase d’action. Il est donc important d’adapter votre message à votre cible, afin qu’elle y trouve un intérêt. 

C’est à ce moment qu’entrent en jeux les besoins du consommateur. Pour porter de l’intérêt à votre produit, il doit en connaître ses bénéfices. 

Cette phase est là pour éduquer votre cible sur les différents avantages qu’ils auraient à devenir votre client. Mais ce n’est en aucun cas une phase de vente.

Voici ce que vous pouvez faire pour susciter l’intérêt de votre prospect après avoir capté son attention : 

Citez une étude de cas qui montre une entreprise utilisant l’une des tendances que vous avez couvertes et le retour sur investissement qu’elle a obtenu. Cela renforce votre point de vue tout en prouvant que ce dont vous parlez a un réel potentiel.

Ajoutez une statistique intéressante sur le sujet, qui étaye votre point de vue et donne au lecteur matière à réflexion.

Créez un graphique ou un tableau qui contient des données pertinentes sur le sujet.

Racontez une histoire personnelle liée à la façon dont vous avez trouvé ces tendances ou dont vous les avez utilisées vous-même pour réussir.

 

COPYWRITING – ÉTAPE #3 : DÉSIR

L’intérêt et le désir sont deux phases différentes, mais peuvent être acquises simultanément. Une fois que vous avez démontré les bénéfices de votre produit à votre audience, vous devez leur dire pourquoi ils en ont besoin. 

Vous devez créer un besoin en eux. 

C’est à ce stade qu’il va falloir se démarquer des concurrents. Vous devez mettre en avant ce que vous avez de plus que les autres. 

Pensez à ce que vos lecteurs ou clients veulent vraiment. Peut-être s’agit-il d’un désir primordial dont ils ne se rendent pas compte ou de quelque chose de plus évident.

Quoi qu’il en soit, concentrez-vous sur cet aspect à ce stade de votre texte et cela les fera bondir de leur siège pour en avoir plus.

 

COPYWRITING – ÉTAPE #4 : ACTION

Ça y est, il a fait tout ce chemin.

Votre prospect a adoré votre accroche, l’introduction l’a davantage intéressé et vous avez suscité beaucoup de désir.

Il est maintenant temps de l’aider à passer à l’action.

Que vous produisiez une landing page, un article de blog ou tout autre contenu textuel, il faut qu’il y ait un appel à l’action à un moment donné.

Il peut s’agir d’acheter un produit, de programmer une démo, de télécharger un lead magnet, ou de tout ce qui a du sens pour votre campagne marketing.

Vous obtiendrez tous ces résultats en affichant un appel à l’action clair. C’est-à-dire une déclaration qui indique au lecteur ce qu’il doit faire ensuite.

Maintenant que vous connaissez les deux grandes formules du copywriting, je vais vous parler des habitudes à mettre en place dans vos discours…

CONSEIL N°4 : mettez en avant les bénéfices de vos produits/marques

Comme il est conseillé dans les formules phares qu’on a pu voir juste avant, il est très important de mettre en avant vos bénéfices. C’est ce qui vous permettra de vous démarquer de la concurrence. 

N’allez pas trop dans les caractéristiques techniques directement. Ce que veut voir l’audience au premier abord, c’est pourquoi ils doivent vous faire confiance. 

Dans ce cas, vous pouvez expliquer vos caractéristiques techniques assez simplement.

Prenons l’exemple d’Apple, qui nous présente bien souvent les bénéfices de ses produits sans forcément parler des caractéristiques techniques. Cela permet de s’adresser à une plus grande audience, pour ne pas en perdre une partie.

CONSEIL N°5 : UTILISEZ le storytelling pour humaniser votre marque

Le storytelling est un excellent moyen de capter l’attention d’une audience et de la garder en haleine. C’est l’art de raconter une histoire qui permet d’humaniser votre marque et de provoquer un attachement émotionnel chez vos prospects. 

C’est aussi la meilleure manière de mettre vos valeurs en avant. En associant le storytelling et le copywriting, vous pourrez ainsi écrire des messages percutants.

Grâce au storytelling, votre audience sera amenée à mieux vous connaître et à partager vos valeurs. Pas besoin d’inventer des expériences, votre histoire peut être très simple et venir d’une proposition de valeur par exemple.

Souvent en storytelling, vous verrez ce fameux schéma “The Hero’s Journey” qui reprend le schéma classique d’une histoire fascinante.

Si cela vous intéresse, nous pouvons publier un prochain article sur la façon de capitaliser sur le storytelling pour votre stratégie marketing. Commentez “Storytelling” en dessous de l’article et si nous recevons assez d’engouement, nous publierons l’article.

CONSEIL N°6 : Répondez aux objections et rassurez vos prospects

Pour vendre un produit ou un service, il faut avant tout identifier les freins à l’achat, et savoir comment y répondre.

Vous devez être capable de rassurer le prospect et lui montrer qu’il a besoin de faire cet achat. Et surtout, pourquoi. 

La plupart du temps, si vous hésitez à faire un achat, c’est parce que vous avez peur qu’il ne réponde pas à vos attentes. Je me trompe ? C’est pourquoi vous allez bien souvent vous renseigner avant de passer à l’achat. 

Il faut pouvoir répondre à ces peurs en amont pour espérer vendre. Vous pouvez alors utiliser une FAQ qui regroupe les questions les plus fréquentes que vous recevez. C’est un très bon moyen de limiter les questionnements avant l’achat. 

Mais une autre chose qui marche très bien, c’est l’avis des autres consommateurs. On peut être amené à se méfier de ce que dit une marque sur son produit. Forcément, personne ne va rabaisser son produit s’il veut le vendre… 

Avec des avis et des témoignages d’autres consommateurs, vous pourrez plus facilement démontrer les avantages de votre marque. Il n’y a rien de plus parlant que les personnes qui sont déjà passées à l’achat !

CONSEIL N°7: rédigez des bons titres pour engager rapidement le lecteur

Votre titre est votre porte d’entrée vers un article ou un post. S’il ne capte pas l’attention directe du lecteur, il y a de fortes chances pour qu’il ne lise même pas le reste. 

Coppybloger affirme même que 8 personnes sur 10 vont lire votre titre, mais seulement 2 personnes sur 10 vont cliquer dessus.

Votre titre est votre porte d’entrée vers un article ou un post. S’il ne capte pas l’attention directe du lecteur, il y a de fortes chances pour qu’il ne lise même pas le reste. 

Il est donc très important de faire des efforts de copywriting sur vos titres. 

Que ce soit le titre de vos vidéos, l’accroche de vos posts LinkedIn, ou encore le titre de vos articles de blogs, ils doivent être clairs et donner envie de poursuivre la lecture. 

Voici quelques formules de titres que vous pouvez réutiliser pour rendre vos titres plus captivants :

 

1/ Indiquez le gros bénéfice

exemples :

  • Créez vos propres cartes, affiches et bannières en quelques minutes !
  • Recevez un vase GRATUIT lorsque vous achetez une douzaine de roses.

 

2/ Abusez des fameux “how to” 

exemples :

  • Comment perdre du poids en seulement 90 jours
  • Comment rédiger un Best-Seller en seulement 6 mois.

 

3/ Posez une question provoquante 

exemples :

  • Faites-vous ces six erreurs courantes sur vos impôts ?
  • Vous avez reçu une contravention pour excès de vitesse dernièrement ? Lisez ceci.

CONSEIL N°8: apprenez à connaître votre lecteur et adaptez votre contenu

Comme je vous le disais plus haut, vous devez faire de votre persona cible votre meilleur ami. C’est à lui que vous allez vous adresser à chaque fois que vous allez communiquer. 

Prenez donc le temps de bien le préparer, pour le connaître du mieux que vous pouvez. Voici quelques questions à vous poser : 

  • quelles sont ses habitudes d’achat ? 
  • à quelle fréquence achète-il ? 
  • qu’est-ce qu’il achète ? 
  • quels sont les mots clés pertinents pour lui ? 

 

Donnez-lui un nom et déterminez son âge, ses revenus, ses dépenses, les livres qu’il lit… Devenez incollable sur ce persona. Vous devez le connaître mieux que tout le monde. 

Vous devez pouvoir l’identifier jusqu’au moindre détail. 

Une fois votre persona et ses habitudes en tête, vous pourrez vous adressez à lui plus facilement…

CONSEIL N°9: utilisez un langage adapté à votre audience pour l'inclure

En connaissant les habitudes de votre audience, vous pourrez utiliser un langage adapté pour lui communiquer vos objectifs. 

Soyez le plus direct avec lui, n’hésitez pas à vous adresser directement à lui en utilisant le “vous”. C’est d’ailleurs ce que je fais depuis le début de l’article, vous l’avez remarqué ? 

Il faut également que votre contenu soit agréable à lire. Pensez à bien simplifier vos phrases et amenez une pointe d’humour. Vous devez être accessible pour votre audience. 

Plus vous serez proches d’eux, plus votre audience pourra ressentir un certain attachement pour votre marque. 

 Pour vous adapter au maximum à votre audience, vous devez également vous assurer que votre contenu donne envie d’être lu au premier coup d’oeil…

CONSEIL N°10: soignez votre présentation pour attirer vos prospects efficacement

Un des éléments les plus important pour un bon copywriting : la présentation de votre contenu. Si dès le premier coup d’oeil, votre audience n’a pas envie de découvrir la suite, vous aurez produit ce contenu pour rien. 

C’est d’ailleurs ce que pensent 60,8% de marketers qui disent que le contenu visuel est absolument nécessaire, d’après Impactbnd.

Pour qu’un texte soit plus agréable à lire, utilisez des phrases courtes, une police adaptée et aérée. Vous connaissez sûrement cette frustration de relire plusieurs fois la même phrase dans un paragraphe car on est perdus.

En aérant votre texte au maximum et en faisant attention à la présentation, vous éviterez à votre lecteur ce genre de situation. 

Vous pouvez aussi illustrer vos propos avec des schémas, des images ou encore des emojis pour étoffer vos propos. En effet, d’après une étude LifeLearn, les images engagent 30% de notre cerveau. Cela signifie qu’elles captent notre attention, améliorent notre mémoire et boostent notre engagement. Elles sont donc à ne pas négliger ! 

En soignant votre présentation, vous pourrez combler notre prochain conseil… 

CONSEIL N°11: engagez le lecteur pour obtenir des conversions

En lisant votre contenu, votre lecteur doit se sentir engagé et ne pas s’ennuyer.

N’hésitez pas à poser des questions à votre lecteur pour qu’il se sente engagé. Encore mieux si la réponse à votre question est “oui”.  

Dans ce cas votre lecteur sera convaincu par vos arguments et vous serez alors vu comme un expert du sujet. 

En étant en accord avec ce que vous dites, votre lecteur aura alors plus de chances d’être conquis par le reste. Par le reste, j’entends évidemment votre produit ou service. Et ça, c’est le plus important non ? 

Si le lecteur se sent engagé, vous devez maintenant faire en sorte de garder cet engagement en lui proposant une valeur ajoutée.

CONSEIL N°12 : offrez une valeur ajoutée à votre lecteur pour le convertir plus facilement

Si votre contenu gratuit s’avère pertinent et intéressant, alors imaginez le contenu payant. C’est l’effet qu’aura la valeur ajoutée sur votre lecteur. 

Si votre lecteur se sent gratifié après avoir vu votre contenu, vous aurez tout gagné… enfin presque ! 

Proposez-lui des contenus pertinents, qui répondent à ses questions, pour qu’il puisse avoir envie d’en connaître encore plus.

Croyez-moi, vous aurez gagné le plus important, qui est la confiance de votre audience. 

 N’attendez pas trop longtemps avant de lui proposer votre valeur ajoutée. Elle doit apparaître assez rapidement pour ne pas perdre votre lecteur trop rapidement.

CONSEIL N°13 : appliquez la pyramide inversée pour ne pas perdre votre audience

En moyenne, les visiteurs lisent seulement 20% du contenu sur une page web, d’après Nielson Norman Group. Pour être sûr que votre audience sera satisfaite du contenu que vous lui avez proposé, classez vos informations dans un ordre d’importance décroissante.

De ce fait, s’il ne lit pas jusqu’à la fin, il doit tout de même avoir le sentiment d’avoir appris quelque chose. Faites en sorte de lui apprendre quelque chose dès le début de l’article ! 

On le sait tous, c’est toujours assez frustrant de devoir attendre le dernier moment avant d’avoir l’information pour laquelle on a cliqué en premier lieu. 

En mettant les informations importantes dès le début de l’article, vous remplirez le besoin de satisfaction du lecteur, et il aura très certainement envie de continuer à vous lire.

CONSEIL N°14 : utilisez l'émotion pour engager votre lecteur

Encore une fois, dans le copywriting, il est important d’inclure votre audience. Rien de mieux pour ça que de jouer sur les émotions. 

Plus le lecteur se sent impliqué émotionnellement, plus il aura envie de vous lire et surtout, de vous croire et vous faire confiance. 

Vous pouvez alors jouer sur toute une série d’émotions : la peur, la culpabilité, la colère, la flatterie, la joie… L’important est de pouvoir rassurer votre lecteur et lui faire comprendre qu’il n’est pas le seul à vivre ces émotions. 

Et qu’en plus, vous êtes là pour le rendre plus heureux !

L’émotion la plus importante à décrocher chez votre lecteur reste la confiance et la satisfaction… Vous pourrez l’obtenir en apportant des preuves à vos propos.

CONSEIL N°15 : prouvez ce que vous dîtes pour gagner la confiance de votre audience

En mettant en avant des statistiques réelles, comme des chiffres ou des témoignages, vous pourrez gagner en crédibilité. 

C’est en démontrant ce que vous voulez dire avec des preuves réelles que vous pourrez montrer votre expertise et l’utilité de votre produit ou service. 

Il est toujours plus facile de croire quelque chose qui a déjà eu lieu. C’est pour ça que les témoignages de vos clients sont très utiles, et des atouts exceptionnels à mettre en avant. 

Si ce produit a déjà répondu aux besoins de quelqu’un, pourquoi il ne répondrait pas aux miens ? 

 Je vais maintenant vous expliquer comment transformer vos prospects en leads…

CONSEIL N°16 : incluez un appel à l'action pour mieux convertir vos prospects

Une fois que vous avez réussi à prouver l’efficacité de votre produit ou service, il va falloir le proposer à votre audience. 

C’est là que votre call-to-action (CTA) va être très important. Il doit être adapté à l’audience, offrir une valeur ajoutée et répondre à un besoin. Tout ce que vous avez pu étudier en amont en suivant les différents conseils de cet article ! 

Derek Halpern a mit en place la technique des 3 CTA. Selon lui, pour qu’un CTA soit vraiment efficace, il doit apparaître 3 fois dans un contenu. 

Que ce soit dans les mails, les longues pages ou les pages comme “à propos”, il doit être mentionné plusieurs fois. De cette manière, le lecteur est amené à le voir plusieurs fois, et aura plus d’occasions de cliquer dessus. 

Pour que ce CTA soit efficace, il va falloir qu’il montre directement ce qui vous différencie et pourquoi vos lecteurs devraient cliquer dessus.

CONSEIL N°17 : mettez en avant vos avantages face à la concurrence

Dernier conseil, mais pas des moindres : mettez en avant vos bénéfices ! 

Montrez ce que votre produit ou service propose de plus que les autres sur le même marché. L’audience doit comprendre directement pourquoi vous et pas quelqu’un d’autre. 

Même en vendant un produit excellent, s’il n’a aucune valeur ajoutée, il n’aura pas d’acheteurs. 

C’est donc à ce moment que vous devrez mettre en oeuvre toutes vos nouvelles compétences en copywriting !

CONCLUSION

Voilà nos différents conseils pour commencer à appliquer le copywriting dans vos différents contenus marketing. 

Le copywriting est un incontournable pour augmenter votre nombre de leads et surtout convertir ces leads en acheteurs. 

Connaissiez-vous le copywriting ? Pensez-vous l’intégrer à votre stratégie marketing ? 

Dîtes-moi si ces quelques conseils vous ont été utiles en commentaires !

Voici quelques conseils que vous pouvez mettre en place…

5 1 vote
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments