Boost tes ventes avec les masterclass

Fin du tarif early bird dans :

Jour
Heures
Minutes
Secondes

Créer un podcast : les 5 erreurs que tu dois éviter

Un tunnel de vente, c’est pas juste des pages, des emails, des CTA, des offres, des leads, etc.
Non.
Ça démarre par du trafic.

Tu peux avoir le meilleur tunnel du monde, mais si t’envoies pas (ou peu) de trafic dessus, tu vas rien en tirer.
Pas de trafic, pas de chocolat. 🍫

Pour envoyer du trafic dessus, t’as 2 options : le payant ou le gratuit.
(Je t’apprends rien ici)

Alors y’a 6 mois, j’ai voulu tester une stratégie de contenus pour générer du trafic vers mon tunnel.
Bref, pour faire simple, ça ressemble un peu à ça 👇

Unnamed
Sans titre

Hello, je suis Kevin Pem !

J’aide les coachs et les formateurs à vendre leurs offres à plus grande échelle grâce à un tunnel rentable.

Les objectifs de mes clients : attirer du trafic ➞ convertir ce trafic en prospects qualifiés ➞ les transformer en opportunités de vente

Je les accompagne pour trouver avec eux la meilleure stratégie pour atteindre ces résultats.

OBTIENS LA CHECKLIST ULTIME POUR RÉUSSIR TON LANCEMENT 👇

Pourquoi choisir de créer un podcast ?

Parce que le podcast est en train de changer le monde 💥

En France, ça représente plus de 17 millions de personnes qui ont écouté un podcast en 2022. Et ce chiffre ne fait qu’augmenter d’année en année : 13 millions en 2020, 15 millions en 2021 et maintenant 17,6 millions.

Bref, on est sur une bonne tendance qui m’a conforté dans l’idée de lancer le mien. Parce que mes prospects écoutent probablement un podcast. Et si tu es entrepreneur, il y a fort à parier que ton prospect écoute actuellement un podcast ou en écoutera dans les mois à venir.

Dans cet article, on va voir si créer un podcast, c’est vraiment rentable (je serai 100% de transparent avec toi).

Tu peux aussi retrouver mes conseils dans ma nouvelle vidéo YouTube.

pour voir la vidéo, c'est par ici👇🏾

Psssst : j’avais publié cette vidéo sur mon ancienne chaine YouTube. Si tu ne veux pas manquer mes nouvelles vidéos, tu peux t’abonner en cliquant ici !

sommaire

comment rentabiliser son prodcast ?

voici pourquoi c'est pas rentable dès le début

Bon, on va pas se voiler la face. C’est clairement pas rentable dès le début

Mais pour être honnête c’est aussi de ma faute, parce que j’ai fait les choses de manière précipitée. Mais je suis content de l’avoir fait parce que je reçois régulièrement des feedbacks positifs d’entrepreneurs qui n’auraient jamais osé échanger avec moi sans le podcast.

On est 2 à travailler sur le podcast, et je pense qu’en termes d’heures, on a dû mettre 5h cumulées par épisode entre le tournage, le montage et la distribution. Ce qui équivaut à 95h de boulot au total pour 19 épisodes.

Dans le pire des cas où on se rémunère 30 € de l’heure, ça fait qu’on aurait dû dégager au moins 2850 € de revenus pour atteindre un seuil de rentabilité.

Visuel calcul rentabilite

Sauf que j’ai seulement fait 1 vente de 1350 € sur mon accompagnement collectif Boost Your Launch.

Ce qui fait qu’on est quand même à -1500€ en termes de rentabilité.

Mais je suis OK avec ça, parce que le podcast, c’est une plateforme à effet cumulé. Ce qui veut dire que plus je continuerai, plus mon nombre d’écouteurs va augmenter de façon exponentielle.

PODCAST : plus de visibilité grâce au partage d'audience

Un autre truc que j’attendais et qui n’a pas bien fonctionné c’est le partage d’audience

Interviews

Si tu regardes les 19 épisodes que j’ai publiés jusque-là, tu verras que ce sont des interviews d’entrepreneurs. Et je m’attendais à ce que les épisodes fassent plus d’écoutes parce qu’en le partageant à nos 2 audiences à chaque fois, on augmente la portée de l’épisode.

Mais le truc, c’est que les invités ne partagent pas forcément l’épisode qu’on a tourné ensemble. Et ça, même si en amont j’envoie une miniature qui reprend leur charte graphique par mail. Donc même en étant organisé et en y mettant toute la volonté du monde, c’est pas gagné. 

Et c’est OK, parce que j’ai quand même passé un bon moment à faire ces interviews et j’ai appris quelque chose à chaque épisode. Le bénéfice du partage d’audience, c’était seulement un objectif secondaire.

le faible potentiel de découvrabilité du podcast

Ensuite, un autre truc qui fait que le podcast, c’est très dur à faire décoller au début, c’est que c’est un canal à faible potentiel de découvrabilité. D’ailleurs, un peu plus loin dans cet article, je te partage une technique à laquelle j’ai réfléchi pour y remédier.

En gros, il n’y a pas vraiment d’algorithme qui va recommander tes épisodes de podcasts si tu viens de te lancer. Alors que sur YouTube, si tu fais une très bonne 1ère vidéo, tu peux te positionner sur un mot-clé ou sur la page d’accueil de quelqu’un. Tout ça parce que le robot a détecté que cette vidéo peut intéresser quelqu’un en fonction de ce qu’il regarde déjà.

02c251a6f10258e593099f1ecf5ef296

Bah sur le podcasting, il n’y a pas d’algorithme aussi poussé. Il y a un système de recommandation que j’ai remarqué sur Spotify. Mais il va seulement te recommander des podcasts qui sont déjà bien positionnés et qui existent depuis un bon moment. Ce qui fait que si t’es un petit poisson comme moi, et que t’as pas déjà une bonne audience existante autre part pour la ramener sur le podcast, ça va être très dur de faire plus de 30 écoutes par semaine. C’est ce que je fais en moyenne.

Conclusion : est-ce que créer un podcast, c'est rentable ?

Oui et non. Non pour toutes les raisons que j’ai déjà énoncées. Mais oui dans certains cas.

Le cas n°1 c’est si t’as déjà une audience qualifiée sur une plateforme comme LinkedIn ou Instagram par exemple et que tu te sers de ce canal pour promouvoir tes épisodes. Ça peut aussi être une liste mail plutôt qu’un réseau social.

Le cas n°2 c’est si t’arrives à avoir des gros invités dès le début qui repartagent ton épisode. Par exemple, si j’invite un Oussama Ammar dans un de mes premiers épisodes, je suis sûr de faire un max d’écoutes et de vues parce que c’est une autorité de mon marché.

J’arrive pas vraiment à imaginer d’autres cas de figure de mon côté, mais si t’en as dis-le-moi en commentaire. Je suis ouvert au débat.

Enfin, si le dernier cas de figure, celui qui est le plus utilisé, c’est que t’es déjà bien lancé, tu fais déjà des centaines voire des milliers d’écoutes par mois. Et dans ce cas, soit tu l’utilises comme un levier pour vendre tes propres services. Par exemple, c’est ce que fait Scalezia, avec le podcast Les Jeunes Branches. 

Cas scalezia

Soit tu sponsorises certains épisodes contre une somme conséquente pour faire la pub d’une marque. C’est ce que fait Caroline Jurado, avec son podcast sur la blockchain.

Mais pour réussir à faire tout ça avec un podcast, il faut absolument que tu évites les erreurs que j’ai commises.

LES 5 ERREURS QUE J’AI COMMISES avec mon podcast ET COMMENT y remédier

Rapidement, voici les 5 pires erreurs que j’ai commises et qui ont dû avoir un impact négatif sur mes résultats.

erreur n°1 : j'ai pas assez fait la promotion des épisodes

La 1ère erreur, et c’est celle que les experts podcast mettent le plus en avant, c’est que j’ai pas assez fait la promo de mes épisodes. Dans quelques minutes, je te partagerai les solutions auxquels j’ai pensé.

Tout ce que je faisais à la sortie d’un nouvel épisode :

  • Je relayais l’info en story en mettant un lien vers l’épisode
  • On prenait un extrait de l’épisode pour le diffuser quelques jours plus tard avec un call to action pour inciter l’audience à aller écouter l’épisode en entier
  • Et enfin le jour-J, j’intégrais l’épisode en bas de ma newsletter Funnel Mail. Sur cette newsletter, je te partage chaque semaine 1 conseil actionnable pour booster la conversion dans ton tunnel de vente si t’es entrepreneur.

ERREUR N°2 : j'ai pas assez personnalisé interviews

La 2e grosse erreur que j’ai commise, c’est que j’ai pas assez personnalisé les questions en fonction de l’invité.

J’avais une trame de question qui était transposable d’un invité à un autre. Parce que 99% des invités que j’ai reçus sont des entrepreneurs qui ont lancé soit une formation en ligne, soit un coaching de groupe. Et je les ai interrogés sur leur expérience pendant le lancement de leur offre.

Questions podcast

Mais clairement, j’aurais dû casser un peu cette trame que j’ai trop suivie à la lettre au début. Ce qui fait que certains épisodes ne paraissent pas assez authentiques.

ERREUR N°3 : l'absence de quick win défini pour l'auditeur

La 3e erreur et du coup c’est un peu lié à la 2e, c’est que j’avais pas prévu de quick win pour l’auditeur.

Donc quand tu viens écouter la plupart des épisodes de mon podcast Le Bout du Tunnel, tu repars quand même avec quelque conseils actionnables issus de l’expérience de l’invité et de ma propre expérience. Mais y’a pas 1 truc précis que tu viens vraiment chercher dans l’épisode.

Et ça, c’est un truc que j’ai remarqué en tant qu’auditeur. La plupart des podcasts que j’écoute, c’est parce que y’a un truc en particulier que l’invité a réussi à réaliser et qu’il partage comment il a fait.
Par exemple, quand j’écoute les jeunes branches, souvent c’est pour prendre des notes de ce qui a marché pour l’invité. par exemple ici, le SEO pour le cofondateur d’Evaboot.

Evaboot

ERREUR N°4 : j'ai pas enregistré d'épisode en solo

La 4e erreur, c’est que j’ai pas fait d’épisode en solo.

Donc les auditeurs du podcast ne savent pas vraiment qui je suis et ce que j’ai à leur dire. Le problème ici c’est que j’ai orienté mon podcast plus comme un talk show qu’un podcast sur l’entrepreneuriat. Et c’est OK, c’est ce qui intéresse les gens.

Chiffres

Source : https://lesmakers.fr/statistique-podcast/

ERREUR N°5 : j'ai mis en avant un récap écrit, mais personne n'en veut

Enfin la dernière et 5ème erreur que j’ai fait et qui était un test, c’est que j’ai essayé de proposer un récap écrit de l’épisode à télécharger. Et ça a été un flop total.

Sur 1000 écoutes, j’ai eu que 10 téléchargements. Mais c’est pas un échec, parce que je vais pouvoir capitaliser dessus. Je te dis comment je compte m’y prendre un peu plus loin dans cet article.

Mais en gros, ce qu’on a fait c’est que pour chaque épisode, je proposais un récap écrit de l’épisode à télécharger. L’objectif, c’était que l’auditeur me laisse son adresse mail en échanger du récap.

Optin recap

Donc je voulais transformer chaque épisode en point d’entrée vers mon tunnel de vente. Donc j’avais créé une page d’opt-in où tu me laissais ton email et t’étais redirigé vers une base de données Notion avec le récap de chaque épisode.

Mais bon, je suis un entrepreneur, et en réalité ce ne sont pas vraiment des échecs. soit je gagne, soit j’apprends. Donc voici, ce que je compte mettre en place pour redonner un nouveau souffle à mon podcast.

Mes 3 pistes pour booster la visibilité du podcast et les bénéfices sur mon business

PISTe N°1 : alterner épisodes en solo et interviews

La 1ère chose que je vais faire, c’est que je vais alterner entre des épisodes solo et des épisodes où j’accueille des invités.

L’objectif principal étant de me laisser plus de temps pour trouver des invités et de mieux préparer l’épisode avec eux.

Les épisodes en solo me permettront aussi de partager mon expérience avec du contenu éducatif, mais aussi du contenu build-in-public où je partagerai les coulisses de mon business de solopreneur. Le tout avec des conseils actionnables parce que c’est ce que j’aime partager.

En ce qui concerne les invités, je veux désormais demander un process duplicable à l’invité pour chaque épisode. En gros, je veux que chaque épisode soit une véritable mini-masterclass actionnable pour les auditeurs.


D’ailleurs, j’ai déjà enregistré 1 premier épisode comme ça où j’interviewe un client qui a fait 500 000 € avec un nouveau projet grâce à des masterclass live. Et il partage sa méthode.

Video yacine

Si tu veux savoir comment booster tes ventes grâce à un événement de lancement tel qu’une masterclass, alors je t’ai créé un atelier d’1H pour te partager l’essentiel de la stratégie que j’utilise avec mes clients pour générer entre 12 et 60 ventes par lancement. Tu peux découvrir ça ici !

PISTe N°2 : la rédaction d'articles de blog pour booster mon seo

On arrive maintenant à l’une des stratégies les plus bénéfiques que je vais mettre en place pour mon business. C’est le SEO, c’est-à-dire le référencement naturel.

En 2022, j’ai fait l’erreur de me concentrer sur des stratégies éphémères, notamment la création de contenus sur Instagram.

En 2023, je me veux me concentrer sur des stratégies qui vont m’apporter des résultats sur le long terme. Comment ?

Tu te souviens des récaps d’épisodes qui n’ont eu aucun succès ? Bah ça veut dire que j’ai 19 articles de blogs qui sont déjà pré-rédigés et que je vais pouvoir publier sur mon site.

Donc je vais transformer ces récaps en véritables articles de blog pour attirer du trafic des moteurs de recherche. Et je vais transformer ce trafic organique en écoute de podcast. Pour ça, je vais intégrer les épisodes directement dans l’article. Ce qui fait que si je me débrouille bien, Google va présenter mes articles de blogs à des internautes et ces internautes viendront écouter les épisodes.

Capture decran 2023 05 18 a 16. 16. 49

Donc, je vais palier au manque de découvrabilité du podcast en le rendant visible sur Google. L’avantage, c’est qu’un article de blog bien positionné est visible pendant plusieurs années.

Par exemple, en 2019, j’ai rédigé cet article sur Google Ads et Google Tag Manager. Et il continue à attirer des visiteurs aujourd’hui. 

Contrairement à Instagram ou LinkedIn, un article de blog, vous le produisez une fois et il est visible pendant des années. Derrière, vous avez des visiteurs qui sont plus qualifiés parce qu’ils atterrissent sur votre site avec une intention de recherche, voire d’achat.

Et ce principe est vérifié avec les vidéos YouTube qui sont aussi visibles pendant des années. Par exemple, cette vidéo sur Chloé Bloom que j’ai publié y’a plus d’un an me rapporte encore des RDV avec des prospects qualifiés aujourd’hui.

5 1 vote
Article Rating
0
J'adorerais avoir ton avis sur le sujet : n'hésite pas à me dire ce que t'en penses !x
()
x